1st price for Alain Weemaels in the competition : the best craftsman 2010 in Brussels

1er Prix - Alain Weemaels : facteur de flûtes traversières

Ce 1er Prix d’une valeur de 1.500€ est attribué à Alain Weemaels pour une remarquable flûte traversière en bois précieux/argent/ivoire – copie du 18è siècle. Depuis 1982, Alain Weemaels redécouvre les secrets de fabrication perdus et recrée des flûtes traversières comme celles que l’on peut admirer dans les Musées et les collections privées. Ces flûtes sont destinées aux musiciens qui interprètent, sur instruments d’époque, les œuvres de Bach, Haendel, Vivaldi, Telemann… Les travaux de restauration et de création d’Alain Weemaels suscitent l’admiration des professionnels et ont fait de lui le fournisseur d’instrumentistes célèbres. La discographie sur ses instruments est l’une des plus importante au monde. Arrivé au sommet de son art, cet artisan en fin de carrière a réussi à former un successeur, en l’occurrence sa propre fille.


http://www.artisanart.be/fr/bruxelles/mab.php
 

Médecin avant de devenir flûtier

Le gagnant du concours du meilleur artisan bruxellois, attribué lors du salon Artisan’Art organisé ce week-end à Tour et Taxis est un flûtier ucclois.

Alain Weemaels a reçu le premier prix pour sa flûte traversière en bois précieux, argent et ivoire, copie type du 18e siècle. “ Je me suis intéressé tout d’abord à la musique ”, nous relate-t-il. “ Pour faire ce métier, il faut aimer la musique. J’ai fait l’Académie et la médecine en même temps. Puis j’ai exercé pendant 12 ans comme médecin tout en exerçant ma passion à côté. Je suis autodidacte.

J’ai appris à reproduire des flûtes de l’époque baroque et de la Renaissance par moi-même. ” “ Puis, j’ai abandonné la médecine après 12 ans et je me suis entièrement consacré à ma passion lorsque j’ai commencé à pouvoir en vivre ”, raconte l’artisan. “ C’est tout de même plus rigolo de faire des flûtes ”.

Un métier de famille

Alain Weemaels livre ses instruments à des musiciens partout dans le monde. “ Le son produit est différent et certaines personnes ou certains orchestres recherchent précisément ce son ”, nous explique-t-il. “ Je vais donc prendre les mesures de ces anciens objets dans les musées et je les reproduis tels quels ”.

L’artisan a commencé à former sa fille, aujourd’hui âgée de 32 ans, à la profession rare et spécialisée qu’est la sienne. “ Ma fille a fait des études de sciences économiques et m’a dit un jour: “ tu sais papa, si je faisais le même métier que toi, ça me conviendrait bien ” ”. Et voilà comment l’art d’Alain Weemaels est devenu un métier de famille. “ C’est vrai que c’est important car j’ai un secret de fabrique que je ne tiens pas à transmettre à n’importe qui. Et puis, de cette manière, ma technique pourra évoluer encore au travers des générations.” Le flambeau sera bientôt passé assurant la pérennité de cet art ancien.

http://archives.sudpresse.be

 

Concert in Köln WDR J.S. Bach :

http://www.youtube.com/watch?v=PS9wh45jmQA
Matthaüs - Passion Collegium Vocale Gent Philippe Herreweghe
on 4 I.H. Rottenburgh A 415 in grenadilla :
- Patrick Beuckels
- Jan Van Den Borre
- Stéfanie Troffaes
- Marion Hofmockel

 

Patrick Beukels

 

The best craftswomen 2008 in Belgium

Stéphanie Weemaels is one of the winner of the competition : the best craftswomen 2008 in Belgium

     
 

Complete copy of the G.A. Rottenburgh A 415 of Barthold Kuijken with 7 left hands (from A 400 to A 435).
For more information see the G.A. Rottenburgh A 415 page.